Pierre, notre voyeur 5

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Babes

Pierre, notre voyeur 5Sophie n’a plus de limitesCe sont les gémissements de Sophie qui me réveille le matin. J’ouvre les yeux pour la découvrir le visage déformé par le plaisir, sa bouche grande ouverte d’où s’échappent des râles de plaisirs. Pierre est en train de la baiser dans la position de la cuillère. Je le vois remuer derrière elle d’un bon rythme. Je me dis qu’il la baise, mais à ses grimaces, j’ai quelques doutes. Je soulève le drap et dégage l’une des jambes de Sophie pour ouvrir ses cuisses. Je découvre sa magnifique chatte libre de tout pénis. Pierre est en train de la sodomiser.— Eh bien, tu ne te réveilles même plus en taillant une pipe, mais pour te faire sodomiser ?— Son cul s’est ouvert comme une fleur, dit Pierre. J’ai juste eu besoin de deux coups de bite dans sa chatte pour lubrifier ma queue avant de la présenter devant son cul pour l’enfiler d’une seule poussée en entier.— Tu es devenu accro, ma salope ?— C’est de ta faute, soupir Sophie. Tu m’as donné un tel orgasme hier. Je n’avais jamais rien connu d’aussi intense.Je pose une main sur son pubis et caresse ses lèvres. Elle est littéralement trempée. J’enfonce deux doigts en elle sans la moindre difficulté. Je les ressors couverts de mouille pour lui donner à lécher. Elle les suce avec gourmandises. Sophie est vraiment très chaude ce matin. Suffisamment pour assouvir l’un de mes désirs pervers nés après sa première sodomie.— Je pensais attendre un prochain week-end pour tester ça, mais pourquoi attendre ? Tu as l’air prête.Sophie me regarde dans les yeux sans comprendre. Elle se fige quand elle sent ma queue bandée se présenter à l’entrée de sa chatte.— Tu ne vas pas…Je ne lui laisse pas le temps de protester davantage, je m’enfonce en elle d’un puissant coup de reins qui la fait hurler.— Non, pas en même temps ! gémit-elle, une larme à l’œil.Je ne l’écoute pas et d’un deuxième coup de reins, je m’enfonce en entier en elle.— Vierge du cul hier, déjà prise en double le lendemain matin. T’es vraiment une magnifique salope.Sophie reste figée, elle est incapable de me répondre, elle a du mal à s’habituer à cette sensation d’avoir deux bites en même temps en elle. Moi aussi, je dois reconnaître que ça me fait bizarre d’être dans sa chatte et de sentir la queue dressée de Pierre.Tandis que Pierre se remet à sodomiser Sophie dans un bon rythme, je reste immobile pour laisser le temps à son corps de s’habituer. Pour la détendre et lui donner du plaisir, je pose mes mains sur ses seins. Je les caresse tendrement, embrasse ses tétons dressés. La respiration de Sophie ne tarde pas à se faire haletante. Je quitte sa poitrine pour l’embrasser avec passion. Nos langues se mélangent avec ardeur. Je profite de cet instant de relâchement pour commencer à bouger doucement en elle. Sophie plonge ses yeux dans les miens. Elle gémit au moment où je synchronise mes va-et-vient avec ceux de Pierre.— Tu prends ton pied, ma belle ? demande Pierre en se penchant à son oreille.— Oui.— Tu es vraiment une déesse. Ta bouche, ta chatte, ton cul sont un délice.— Tu es la reine des salopes, dis-je. Tu es notre chienne, notre vide couille.— Hum, oui.Sophie a complètement perdu pied, elle pourrait dire à oui à tout ce que nous dirions. Je fais un signe à Pierre qui comprend mes attentes. Nous passons à la vitesse supérieure et nous accélérons le rythme de nos coups de reins. L’effet est immédiat, Sophie se met à gémir de plus en plus fort.— Oui, défoncez-moi. Ravagez mes trous avec vos bites ! Je suis à vous, je suis votre salope, votre sac à foutre.Les mots de Sophie güvenilir bahis nous font perdre toute retenue. Sans sortir d’elle, Pierre nous fait basculer sur le lit. Je me retrouve sur le dos, Sophie sur moi et Pierre qui se déchaîne dans son cul. Il la saisit par les cheveux pour la faire se redresser et mieux la pénétrer. J’en profite pour empoigner ses seins que je masse avec force avant de m’attaquer à ses tétons que je pince et tourne, ce qui fait hurler Sophie.Nous la tringlons ainsi comme des fous en l’insultant sous ses hurlements de plaisir. Elle part soudain dans un orgasme terrible qui fait trembler tout son corps. Cela ne nous calme absolument pas, bien au contraire. Nous continuons de la prendre de toutes nos forces ce qui lui provoque vite un nouvel orgasme encore plus dévastateur qui provoque notre propre jouissance. Nous hurlons tous les trois de toutes nos forces.Après ce moment d’une luxure folle, nous nous rendormons tous les trois. Je me réveille deux heures plus tard. Sophie et Pierre dorment toujours. Je descends à la cuisine pour préparer un bon petit-déjeuner, avec café, tartines et croissants pour retrouver des forces. Je reviens dans la chambre. L’odeur de café les réveille. Nous buvons et nous restaurons en silence tout en nous échangeant des regards complices.Je m’absente pour tout ranger. De retour, je découvre le lit vide et j’entends le bruit de la douche. Pierre et Sophie la prennent ensemble. Je les rejoins et je dois avouer n’être pas surpris par ce que je vois. Pierre est dans la douche, Sophie agenouillée devant lui, et il lui baise énergiquement la bouche.— Désolé, elle ne m’avait toujours pas sucé du week-end et ça me manquait trop.— Je te comprends. Sa bouche est délicieuse.Je me place derrière Sophie et me saisis de ses cheveux. Je la tire en arrière et la force à recracher la bite de Pierre. Je la fais basculer un peu plus en arrière et courber son dos. Je présente ma bite dressée devant sa bouche où je m’enfonce en entier d’un coup brusque. Sophie lève les mains sous la v******e du choc avant de les reposer par terre pour mieux supporter la position dans laquelle je la prends. Je la baisse ainsi un moment sans la ménager, visitant avec bonheur le fond de sa gorge où je reste par moment immobile, entièrement enfoncé, jusqu’à ce que Sophie me fasse comprendre qu’elle est en train de suffoquer. Je la laisse alors reprendre son souffle pour mieux me renfoncer en elle. Pierre finit par en avoir assez de ne plus se faire sucer et il tire Sophie par les cheveux. Elle prend une grande et sonore inspiration avant de se retrouver la queue de Pierre au fond de la bouche. Cette attente l’a excité et il la baise comme il aurait baisé sa chatte.Nous nous l’échangeons ainsi pour la prendre en gorge profonde pour notre plus grand plaisir. Sophie se laisse faire sans réagir, se contentant de prendre son pied et de gémir. Cambrée comme elle est quand je la pénètre, je peux voir chacun de mes coups de bites se dessiner sur son cou. C’est un spectacle inimaginable. Je pose régulièrement ma main autour de sa gorge pour éprouver la sensation de mes va-et-vient en me disant que Sophie est devenue une merveilleuse salope, ma salope, pour accepter tout ce que nous lui faisons et y prendre du plaisir.J’ai perdu la notion du temps depuis laquelle nous la baisons ainsi sans retenue quand je vois Pierre s’enfoncer entièrement dans sa bouche et se figer. Il reste plusieurs secondes immobiles avant que son visage commence à se tordre de plaisir.— J’espère que tu as encore faim, türkçe bahis salope !Il enfonce un peu plus ses doigts dans les cheveux de Sophie et déverse une belle quantité de sperme qu’elle avale avec délice. Lorsqu’elle la recrache enfin, elle balance la tête en arrière pour reprendre son souffle. Je ne lui laisse que quelques secondes pour se remettre avant de la faire basculer une dernière fois et plonger dans sa bouche. Je lui lime la gorge à grands coups de reins furieux. Il ne me faut pas longtemps à ce rythme pour sentir mon sperme monter.— Voilà ton second service, chienne !J’explose à mon tour au fond de sa gorge. J’ai les yeux fixés sur son cou pour la voir déglutir chacun de mes jets de sperme.Lorsque je sors d’elle, Sophie se laisse glisser sur le dos. Son visage est rouge, elle a les larmes aux yeux et est haletante. Nous ne l’avons vraiment pas ménagée, pourtant elle est heureuse, elle nous sourit.— Merci.Ce simple mot me bouleverse. Je la porte jusqu’à notre lit pour qu’elle se remette. Je la quitte après avoir déposé un baiser sur son front.Le restant de la matinée est calme. Aucun de nous n’a l’envie ou l’énergie pour baiser de nouveau. Les premiers attouchements ne viennent qu’en début d’après-midi. Pierre et moi, nous savons que nous ne parviendrons qu’à bien jouir une seule fois. Nous voulons rendre ce dernier moment mémorable. Pour cela, nous maintenons Sophie dans un grand état d’excitation. Chacun notre tour ou en même temps, nous l’embrassons, nous caressons son corps, ses seins, ses fesses. Nos langues la lèchent avec avidité. Nous lui offrons de multiple cunnilingus et anulingus. Sophie gémit régulièrement. Elle savoure ce moment de calme et de pur plaisir pour elle. Pierre nous montre ses talents de masseur et me montre quelques mouvements qui font pousser de profonds soupirs de bien-être à Sophie.Quand nous en avons terminé avec elle, elle est plus détendue que jamais.— C’était délicieux. Comment pourrais-je vous remercier ?— Tu dois bien avoir une idée ?Le sourire aux lèvres, elle regarde tour à tour nos verges qui pendent entre nos cuisses.— Installez-vous sur le canapé, que je m’occupe de vous faire bander.Pierre et moi nous retrouvons donc sur le canapé à apprécier chacun notre tour une fellation particulièrement intense où nous visitons régulièrement le fond de sa gorge. Malgré tout ce que nous avons déjà fait, tout le plaisir que nous avons pris, elle ne semble pas rassasier et elle y met énormément d’envie. Elle nous lance régulièrement des regards d’une luxure folle, une vraie chienne en chaleur. Nous ne tardons pas à bander dur tous les deux.Une fois nos pénis bien recouverts de salive, nous nous relevons et plaçons Sophie entre nous deux.— Bande de pervers, dit-elle avec un large sourire en comprenant ce qui l’attend.Pierre place ses mains sous les fesses de Sophie qui entoure ses jambes autour de lui et ses bras autour de son cou et il pénètre lentement sa chatte. Il écarte un peu plus les fesses de Sophie pour me permettre de la sodomiser. Je la pénètre doucement, mais très facilement. Son cul vierge au soir ne l’est plus du tout. Une fois bien plantés en elle, nous lui laissons le temps d’accepter nos bites, puis nous nous lançons dans une baise d’anthologie. Nous faisons ça toujours debout, en échangeant régulièrement de trous. De temps en temps, celui dans sa chatte s’assoit sur le dossier de la banquette ou d’un fauteuil pour récupérer un peu de force. Sophie n’est plus que gémissements et cris de plaisir.Alors que je suis en train de la sodomiser à grands güvenilir bahis siteleri coups de reins, je ne peux m’empêcher de réaliser à quel point ma femme est devenue une magnifique salope qui dépasse toutes mes attentes.Après un temps interminablement à la prendre en double, aidés dans notre endurance grâce à toutes nos éjaculations du week-end, Pierre finit par m’annoncer qu’il va bientôt jouir.— Moi aussi. Mais attends, on va encore s’amuser une dernière fois.Je sors du cul de Sophie et Pierre abandonne sa chatte à regret. Je force Sophie à se mettre à genoux et je présente ma bite devant sa bouche.— Montre-moi à quel point tu es devenu une vraie salope. Suce ma bite qui sort de ton cul.Alors que je m’attendais à ce qu’elle refuse ou au moins qu’elle essaie de se défendre, je la vois avaler sans le moindre problème ma queue et la lécher avec gourmandise. Elle y met tellement de cœur que je dois la repousser pour ne pas jouir dans sa bouche.— Maintenant, tu vas goûter à celle de Pierre après qu’elle ait visité ton cul.Pierre la fait se relever, lui donne une série de dix violents et profonds coups de reins dans son cul avant de la remettre en position pour se faire sucer. Là encore, elle ne marque aucune hésitation et Pierre doit abandonner sa bouche à son tour pour ne pas craquer.— Tu sais ce que tu es devenue, Sophie ?Elle ne montre aucune hésitation.— Oui, une belle salope. Votre salope.— Presque. Une vraie salope, ça se fait jouir sur le visage en souriant.— Oui, allez-y, jouissez sur moi.Sa spontanéité à accepter sa première faciale me surprend et m’enchante.— Non, ce serait trop facile. C’est toi qui vas nous faire jouir. Tu vas nous branler chacun notre tour et nous faire cracher tout notre jus sur ton délicat visage.Sophie me sourit en me lançant un regard d’une lubricité folle avant d’empoigner ma bite et la diriger vers son visage en la branlant énergiquement. Son regard devient encore plus pétillant quand elle voit Pierre son portable à la main. Il veut immortaliser ce moment. Devant un tel spectacle, je ne tiens pas longtemps.— Ça vient, SALOPE !Je jouis sur le visage de Sophie. Cinq belles giclées viennent s’écraser sur elle. Je suis étonné de la quantité que je suis parvenu à produire. Sophie continue de me branler jusqu’à être certaine d’avoir entièrement essoré mes couilles avant de lâcher ma bite pour se saisir de celle de Pierre. Ce dernier ne tient pas bien longtemps et recouvre Sophie de quatre grosses giclées en l’insultant.— SALOPE !Je demande à Sophie de rester immobile et je photographie sous tous les angles son visage recouvert de foutre. Cette vision exacerbe les pulsions sexuelles de Pierre. Il la saisit par les cheveux et la force à basculer la tête en arrière.— Ouvre ta bouche !Sophie lui obéit. Pierre se penche au-dessus d’elle et lui crache dans la bouche.— Avale maintenant !Une fois de plus, ma femme ne montre aucune hésitation. Elle pousse même ce moment encore plus loin en s’adressant à nous d’une voix chaude.— Encore !Pierre et moi sommes surpris, mais nous la récompensant comme elle se doit en lui crachant en même temps dans la bouche avant de lui faire avaler. Sophie nous en redemande et nous lui obéissons à trois reprises. La dernière fois, nous essuyons son visage et récupérons notre sperme que nous faisons glisser dans sa bouche avant d’y mêler une dernière dose de salive. Nous lui ordonnons de rester ainsi plusieurs secondes avant de lui dire de tout avaler. Cette fois-ci, Sophie a plus de mal pour tout déglutir. Elle doit s’y reprendre à deux fois avant de nous présenter une bouche vide.Ma femme s’est libérée pour devenir la plus belle des salopes.Si vous êtes arrivés jusqu’ici, merci de votre lecture.N’hésitez pas à voter.Tous les commentaires sont les bienvenus, les bons comme les mauvais.

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın