Petite Trav – Une étreinte (suite de la d&e

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Babes

Petite Trav – Une étreinte (suite de la d&eAprès ces moments intenses émotionnellement, Nomi repris ses esprits et sa nature revenait au galop. Elle était sans artifices, au naturel. Je sais qu’elle n’aime pas tellement se montrer à moi sans s’être mise sous son meilleur jour. Mais ce soir, elle est submergée par cette déclaration. Mais lucide toutefois. Elle ôta son grand t-shirt qu’elle jeta pas dessus le canapé. – Mon chéri, veux tu bien de moi comme je suis naturelle, nue, sans rien… dit-elle le doigt dans sa bouche les yeux baisés avec une mimique unique de petite fille.-Nomi amour, je te veux toi comme tu est là, tu est pour moi la plus belle qui soit, ne change rien. Elle ouvre ma chemise, dévoile mon torse velu et grisonnant.. Pose sa joue contre ma poitrine. Caresse un instant mon poitrail avec sa joue fraîche. – Il bat fort.. ton cœur.. dit elle .. Il est à moi… en plus.. c’est le plus beau jour de ma vie !!- Oh tout est à toi ma chérie, comme toi tu est à moi. Répliquais je posant mes mains sur ses reins. Elle me sourit, et vint frotter ses deux petits seins contre les miens tandis que nos bouches jouaient à se manger. A califourchon sur mes genoux, elle tirait sur ma chemise pour la jeter… Mon pantalon suivi et finis en tas sur le sol. Certains hurleraient au scandale, un Armani à 2000 € en tas sur le sol c’est un peu cavalier. Mais je m’en moque totalement. Nomi est excitée comme une puce, elle se démène me caresse, plaque des baisers sur ma peau. Mes mains sur son dos font des allez-retour de sa nuque à ses fesses. Ma petite chérie est bien partie, son sexe est déjà dressé dur contre son ventre. Elle presse son sexe contre mon ventre, il roule se laisse masser entre elle et moi. Je prends son visage entre mes mains. Plante mon regard dans le sien. Elle sourit. – Je t’aime… je t’aime je t’aime… dis-je.. et je vais te faire l’amour…- Oui tu va me faire crier comme tu sais le faire.. dit elle en prenant mes mains et en se mettant en croix. Bras tendus. Ses seins sont a portée de bouche, je les embrasse, je taquine les tétons. Son traitement est efficace sa poitrine ferait envie à plus d’une jeune fille et j’adore cette forme pointue et la fermeté de ses petits seins. Je place mes mains sous ses fesse, je me lève en l’emmenant – Au lit chérie, que tu est belle. Je vais t’aimer toute la nuit…- Oh oui mon nounours je t’aime tu sais.. je t’aime.. dit elle toute émue. Elle est légère comme une plume, son sexe est contre ma peau, il est chaud et palpitant. Elle est en forme déjà comme toujours. Je la dépose sur les draps frais, je la couvre de mon corps, j’ai besoin de sentir nos peaux l’une contre l’autre. Ma bouche la couvre de baisers, elle se laisse faire bras en croix, elle s ‘offre. Mes lèvres courent sur son cou, ma langue lèche sa peau laissant de longues traînées brillantes. Je mange les petits seins mordille ses pointes. – Hmmmm c’est bon .. dit elle en massant ma nuque et mon dos .Ses hanches roulent, son ventre se tend vers moi. Ma bouche continue son parcours la peau est comme du satin, fine blanche et d’une douceur de soie. Son nombril je le taquine, ma langue le fouille, le chatouille alors que mes mains ont prit le relais de ma bouche sur ses seins. Contre ma joue presque son sexe, dur et tendu, décalotté totalement déjà et l’œil du méat humide. Il oscille planté sur ce bas ventre imberbe. Ma Nomi à un sexe assez petit mais j’ai rarement vu une queue aussi dure et tendue. Il lui faut même pas une minute pour passer du repos à l’érection totale. Ses petites noisettes sont collées à la base du sexe, pas de sac disgracieux qui pendouille. La morphologie de Nomi est quand même très féminine dans l’absolu. Elle me sent tout près de son joujou et elle attend le premier contact canlı bahis qui va lui donner un gros frisson.. la faire gémir sans aucun doute. Je ne résiste pas et je prend son sexe dans ma bouche, sans le toucher avec mes mains, je l’avale entier jusqu’à ce que mes lèvres touchent son pubis. Il n’est pas énorme mais je le sens quand même me taquiner la glotte. Mes lèvres se ferment sur la base de sa queue. Nomi est parcourue d’un long frisson. Et elle geint doucement. Ses ongles griffent la peau de mes épaules. Ce n’est pas rare que je lui mange le sexe mais souvent elle est tellement friande de manipulations que je n’ai pas toujours le loisir de lui donner ce plaisir qui est aussi le mien. J’avoue que depuis ma première rencontre avec elle, la sucer est un de mes plaisir favoris. Tout me plaît de la texture de sa peau, au goût de sa peau, la façon dont vibre cette tige de chair si sensible. Ses soubresauts quand il crache sa liqueur dans ma bouche et le goût de son nectar bien sur. Je pourrais la sucer jusqu’à épuisement d’ailleurs je pense qu’un de ces jours il faudra qu’on le fasse. Pour l’heure je goutte et je donne du plaisir. Sans autre plan que l’envie, sans arrière pensée ou préméditation. Je veux juste prouver mon amour à cette petite fille qui me laisse jouer avec son corps. C’est fou comme nous sommes fait.. alors même que je prends soin de son anatomie, mon cerveau tourne a mille à l’heure intégrant la nouvelle situation, l’amour que j’ai pour elle, l’envie que j’ai désormais de durer de faire un bout de chemin avec elle. C’est ses cris de plaisir qui me sortent de cet état étrange et me ramène au plaisir de sentir sa queue qui vibre sous ma langue, l’aspire je taquine le gland, le cajole avec ma langue. Mes doigts se referme sur ses petites couilles. Ah Nomi est une élève douée.. Il ne fait aucun doute je suis un amateur de SM.. et elle a des prédisposition pour ce genre de relations elle n’avait avant moi jamais joué à ces jeux mais elle c’est montrée à la fois ouverte et curieuse même un peu trop. Nomi me rappelle trop cet amour perdu de naguère avec une femme totalement consumée par ce démon de la soumission et de la douleur. Cette femme qui m’a entraîné dans une spirale infernale jusqu’au tréfonds d’une sorte d’enfer qui a bien faillis me dissoudre. Je sens en Nomi cette capacité à me pousser sur les chemins sombres, a faire des choses qu’on pensait ne jamais faire. Sa candeur, sa fraîcheur la rendent irrésistible mais elle à une face noire que je n’ai pas révélée mais que je sens. Je veux seulement si possible l’en protéger ou l’accompagner suffisamment pour que jamais elle n’en souffre trop. Ce que je n’ai pas réussi.. avec mon autre amour… ce qui à brisé.. notre relation et bien plus. Les petites noisettes roulent sous mes doigts tandis qu’elle se met à gémir plus fort. Je continue à la sucer et je commence à serrer.. tout en faisant rouler les deux olives. – Ouhhhhhh ouiiiiii c’est bon… chéri.. oh tu me suce bien !!!- Ahhhhhh ça fait mal … continues la belleJe presse ses couilles, elle se tortille non pas pour éviter cette caresse infernale mais elle ne peut s’empêcher de réagir. Entre le pouce et l’index l’écrase l’une des petites choses.. – Ahhhhrrrrrrgggggggg Oh oui… encore… cries NomiDans ma bouche son sexe s’agite et je sens le goût du nectar qu’elle distille et qui s’écoule sur ma langue. Nomi coule énormément, je suis aussi dans ce cas malgré mon opération mais si cela reste abondant c’est bien moins important qu’avant. Nomi elle semble avoir une réserve infinie de cette liqueur qui coule tout le long des ébats que nous avons. Comme elle suit un traitement hormonal particulier celui ci à des effets. Quand j’ai connu Nomi il y a un an son sperme était a peu prés celui bahis siteleri de tout à chacun, aujourd’hui il est de plus en plus clair et moins abondant et épais. Mais elle à la capacité de pouvoir jouir un nombre de fois incroyable mais bien sur variable selon le moment. Surtout Nomi est capable de supporter les caresses même pendant cette période réfractaire ou normalement le sexe doit se reposer avant de pouvoir être opérationnel. Avec Nomi cette période n’existe quasiment plus. Plus jeune j’ai joué à cela aussi j’en parlerais bien un jour, mais j’ai dégusté.. à vouloir jouir non stop.. Pour Nomi c’est presque la règle, sans mentir depuis un peu plus d’un an.. je ne crois pas que je ne l’ai vu jouir moins de trois fois de suite. Hormis quand on joue à l’extérieur… bien sur. Je lâche sa queue, pour aller lécher son petit trou qui me tente entre ses fesses, il palpite il est tout offert et déjà écarquillé. Son petit cul est adorable, le regarder, jouer avec le lécher me fais regretter mon état physique. J’aimerais tant la prendre avec une queue dure et épaisse comme avant.. la sentir se cambrer sur mon sexe.. la défoncer la faire crier.. et me répandre en elle. Pour arriver à cela je dois maintenant en passer par des artifices et des prothèses. Mais le plaisir à une saveur bien fade, je n’y peut rien. On ne peut être et avoir été.. certes mais çà fait bien chier !! Avec mes doigts je caresse l’anneau qui se met à palpiter aussitôt. Bien vite je pousse deux doigts dans son intimité qui s’ouvre pour me laisser passer. De mon autre main je caresse sa tige et la lèche. Nomi pousse des petits feulement de satisfaction. – Hmmmmmmm c’est bon….. puis m’attirant, viens que je te fasse du bien aussi.- Non chérie, laisse toi aller, je m’occupe de toi… j’ai envie de çà… Et c’est souvent le cas je prend un plaisir immense à jouer avec elle, son corps m’est offert et je l’aime ma liane fine et souple. Je pense qu’un jour je vous la présenterais en photo ou en vidéo. Mais pour le moment je ne veux pas la brusquer, son image est un sujet sensible. Elle est vraiment magnifique son corps est chaque jour plus féminin. Jamais je n’ai pu penser que en terme de elle. Cela me fait une drôle d’impression quand je dois me résoudre pour l’administration par exemple à utiliser le ”Il”. C’est le cas actuellement, elle va bientôt avoir son permis et je lui ai commandé la voiture une petite classe ”A” AMG. Comme je suis un gros client Merco .. à prix d’ami. J’ai bien été forcé de donner sa véritable identité pour la CG. D’ailleurs au garage ils ont été étonnés.. de me voir en cette charmante compagnie. Je m’occupe de ma chérie, je joue avec ses sensations, alternant caresses douces et voluptueuses avec des manipulations plus fortes. Allant jusqu’à la faire crier en écrasant ses noisettes dans ma main. Mais nous avons maintenant pris la mesure de ce que nous pouvions faire et je sais que Nomi est capable de tout supporter et qu’elle prend vraiment plaisir à des choses qui rebutent pas mal de gens. Elle se tords comme un ver sous mes mains. Déjà son petit ventre est maculé par la liqueur que crachote son sexe. Moi même ne suis pas en reste et j’ai la queue toute mouillée, demi bandée, le gland suintant. Je reprend son sexe en bouche, je me suis mis entre ses cuisses, elle les a levée pour m’offrir son petit cul. J’alterne suçant sa queue un instant pour la branler quelques minutes plus tard alors que je lèche son petit trou ou que je glisse en elle mes doigts. – Oh c’est bon !!! Enfile moi fort… oh je sens bien…. plus.. encore.. plus- Tu veux quoi chérie ? Te faire défoncer ? C’est çà… dis-je faussement innocent.Je sais ce qu’elle veut, je sais où elle veut me mener. Quand elle prend cette position c’est pour une bahis şirketleri bonne raison. Dans peu de temps elle va croiser ses pieds derrière sa tête.. car oui elle le fait et facilement… çà me laisse rêveur moi qui parfois commence a sentir des douleurs dans le dos.. malgré que j’essaie de me tenir en forme.. Mais descendre sous un bout de tissus et heurter le sol plus ou moins bien ça fini par abîmer le bonhomme et j’ai plus sauté avec des EL20 qu’a ”poil”Nomi est intacte des articulations souples et elle se met dans des positions qui vous ferait bander.. vous les pervers qui me lisez.. (vous avez bien raison) Elle se laisse bouffer le cul et manger la queue avec délice.. elle pousse le vice en se triturant les bouts de seins.. D’ailleurs je m’aperçois qu’elle à eu le bras assez long pour aller chercher les pinces dans le tiroir de la boite de nuit.. Elle les fait tinter pour me demander de les lui poser. Je me plies à son désir. J’ouvre la première et la pose sur son téton droit, je prend soin de la placer loin derrière le téton de bien l’englober. Si vous jouez avec des pinces essayez de prendre le plus de chair possible, surtout de la placez pas uniquement sur le petit bout. Avec vos doigts pincez le mamelon et posez la pince. Normalement vous devez pouvoir agacer le téton avec vos doigts une fois les pinces en place. – Ahhhhhhhhh fait-elle quand la mâchoire se referme…- Trop fort chérie ? M’inquiétais-je.- Nooooonnn.. ça va… me dit elle en reprenant son souffle… l’autre maintenant dit elle en tournant un peu sur son dos pour me présenter son autre sein.Le cul en l’air comme çà, son sexe tendu goutte sur sa poitrine, un long filament gluant festonné de gouttes fait un pont entre son gland et l’espace entre ses petits nichons. Son anus baille et s’ouvre spasmodiquement sous mes caresses. Dans ma tête le lancinant désir impossible de planter ma queue en elle et de me vider dans son cul… ça fait mal d’être diminué.. croyez moi.Je place la seconde pince sur son petit téton. Elle geint quand la mâchoire se ferme et me regarde le regard pétillant.- Putain que c’est bon me dit-elle… j’aime çà tu sais..- Oui petite salope je sais que tu aimes çà.. et si le tire comme çà lui dis-jeJe tire sur la chaînette qui relie les pinces. Les petits bouts s’étirent, ses petits seins déjà pointus deviennent deux cônes de chair… qui se distendent sous la traction des pinces. Elle halète et souffle car la douleur qu’elle ressent n’est pas anodine. Je le sais car je me retrouve à sa place assez souvent. – Encore… demandais-jeElle n’arrive pas à parler mais me fait oui de la tête. Je tire un peu plus sa bouche s’ouvre sur un cri et sa main droite agrippe son sexe qu’elle décalotte a mort. Je place une claque du dos de la main sur ses petites couilles. Le chose la fait sursauter et crier. – Ouchhhh fait elle… Encore… tape encore..Je recommence.. un coup sur ses noisettes.. elle saute, aspire l’air.. son sexe est agité de soubresauts.. elle mouille en abondance et son anus palpite s’ouvre et se ferme comme pour m’inviter à lui démonter le cul. Un autre coup lui tire un cri de douleur qui claque dans la chambre comme un coup de tonnerre.. Nomi met ses pieds derrière sa tête.. D’une main je vais chercher le lubrifiant dans le tiroir . J’en couvre abondamment mes doigts et ma main. Je badigeonne un peu le cul de Nomi… qui respire de façon saccadée.. Elle est à point… – Viens vite… chéri… ouvre moi tout… j’ai super envie..- Patience petite pute… tu va avoir ce que tu veux… et tu va crier !! Je glisse deux doigts dans son anus déjà ouvert, rougi même. Je tourne je lubrifie ce conduit d’amour. Je met même une dos de lubrifiant directement dans son anus.. – Ohhhhh c’est froid….. fait elle- Attends salope.. dans pas longtemps tu va l’avoir en feu ton petit trou !!! Je glisse trois doigts… dans ce cul.. offert.. elle se cambre, geint et réclame….. Elle est chaude.. ma petite chérie.. chaude et prête à tout…. A Suivre

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın