Mon premier amour

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Babes

Mon premier amourJ’avais 17 ans et les filles me faisaient peur, surtout celles qui avaient l’air d’être trop sûres d’elles et de leur pouvoir de séduction. Depuis un certain temps j’observais un garçon aux cheveux longs avec des tâches de rousseur qui était nouveau dans la classe. Il s’appelait Jeremy. Il avait des lèvres pulpeuses et la lèvre supérieure légèrement ourlée, dévoilant ses dents “du bonheur”. Je ne ne pouvais pas m’empêcher de le regarder à la dérobée tant sa beauté me fascinait. Il était très timide et ne parlait pratiquement avec aucun autre élève. Je remarquais aussi ses mains fines avec des doigts longs qui remettaient de temps à autre ses cheveux en place d’un geste gracieux, presque féminin. Il avait une démarche souple, féline comme si il glissait au lieu de marcher. Un jour lors d’une pause entre deux cours, il se dirigea vers moi. J’étais ému, presque en panique à l’idée qu’il ait remarqué que je le dévorais des yeux. D’une voix douce il me dit: “Pourquoi tu me regarde tout le temps en cours?” Impossible de nier. J’étais sans voix, je bredouillais: “Je…parce que…tu m’as l’air différent…” Il me regarda, interloqué: “Différent…?” -Euh, oui, différent des autres…-Différent comment ?-Je…je ne sais pas…-C’est parce que je suis homo?Surpris par cet aveu, mon coeur failli s’arrêter.-Ah, je ne savais pas…-Ca te choque?-Ah non pas du tout.-Alors dis-moi pourquoi tu me regardes, j’aimerais vraiment savoir…Je me jetais à l’eau: “Je…parce que je te trouve beau, voilà…”-C’est vrai? C’est gentil. Tu aimes les garçons toi aussi?Mes pensées se bousculaient dans ma tête. Je n’arrivais plus à réfléchir.-Euh non, je te trouve beau, c’est tout…-Je te plais?-Me güvenilir canlı bahis siteleri plaire, comment?-Par exemple, est ce que tu as envie de m’embrasser?La vérité était que j’en avais effectivement très envie. je ne pouvais plus reculer.-Oui…-Tu as déjà embrassé un garçon?-Non, jamais.-Moi aussi j’ai envie de t’embrasser. Viens, on ne va pas le faire devant tout le monde. Il se dirigea vers les toilettes et entra dans dans une cabine. Comme aimanté, je le suivis et refermais la porte derrière nous. Il prit mon visage dans ses mains et posa ses lèvres sur les miennes. Je posais mes mains sur sa taille et je sentis sa langue chaude forcer ma bouche. Je me collais à lui et fouillais à mon tour sa bouche offerte. Nous échangeâmes un long baiser, hors d’haleine. Je le serrais fort dans mes bras puis déposais plusieurs petits baisers dans son cou gracile. Il ferma les yeux et gémit: “oh oui embrasse-moi partout”. Je lui dévorais le visage avec ma langue. Soudain il glissa sa main entre nos corps et la posa sur la braguette de mon jean’s. Je me rendis compte que je bandais comme un âne. Je glissai à mon tour ma main sur son entrejambe. Lui aussi avait une belle érection. Nous nous caressions mutuellement nos sexes à travers le tissu de nos pantalons. J’avais une envie folle de libérer ma verge et de sentir ses doigts fins la caresser mais la sonnerie de reprise des cours retentit. Nous nous embrassâmes une dernière fois. Je sortis le premier, complètement bouleversé par ce qui venait de m’arriver. J’avais embrassé un garçon pour la première fois de ma vie et j’avais adoré. J’ai eu du mal à suivre le cours suivant. Je n’osais plus regarder Jeremy et je me repassais le güvenilir illegal bahis siteleri film de notre étreinte dans les toilettes. J’avais encore le goût de ses lèvres charnues dans la bouche. A la sortie je le perdis de vue. J’étais déçu. Regrettait-il ce qui s’était passé entre nous? J’avais tellement envie de le retrouver et de le serrer dans mes bras. J’eu une nuit agitée. Le lendemain je guettais son arrivée quand il me surprit en me frôlant et en me glissant un papier dans la poche avant de s’éloigner de sa démarche féline. Je dépliais le papier fébrilement: “J’ai pensé à toi et à tes baisers toute la nuit. Je n’ai pas fermé l’oeil. J’espère que tu ne regrettes pas. Moi je ne pense plus qu’à une seule chose, être à nouveau dans tes bras. Veux-tu me rejoindre dans les toilettes à la pause de midi? Je t’y attendrais. Si tu ne viens pas, tant pis pour moi. Jeremy”. En classe, il se tourna un court instant vers moi comme pour chercher une réponse à son mot. J’eu juste le temps de lui sourire avant qu’il ne se retourne.A midi, je lui laissait un peu d’avance avant de le rejoindre. Personne devant les lavabos ni les urinoirs. La porte d’une cabine s’entrebailla comme une invitation à y entrer. Je poussais la porte et la refermais. Il était là, adossé au mur. Je le pris dans mes bras et l’embrassais à pleine bouche. Il m’interrompit un instant pour chuchoter dans mon oreille: “Jean-Marc, tu me plais… J’aime nos baisers mais…tu n’as jamais été avec un garçon avant. Tu as envie d’aller plus loin?”-Plus loin? tu veux dire coucher avec toi?-Oui-Tu n’as pas peur d’être déçu?-Non, j’y ai pensé toute la nuit.-Tu as pensé à quoi?-A ton érection, à la mienne. Je nous güvenilir bahis şirketleri ai imaginé nus dans un lit…-Et pourquoi pas tout de suite en attendant…On a une heure devant nous.Il commença à déboutonner ma braguette tout en m’embrassant. Puis il me regarda droit dans les yeux.-J’ai envie de caresser ta bite.Pour toute réponse je lui rendis son baiser. Il extirpa ma verge turgescente de mon Jean’s et décalotta mon gland.-Elle est belle… C’est la première fois qu’un garçon te caresse le sexe?J’eu du mal à articuler tant le mouvement de va et vient de ses doigts sur ma hampe me mettait en pâmoison.-On s’est déjà tiré mutuellement sur la bite avec un copain quand j’étais plus jeune mais c’était innocent et je n’ai senti aucun plaisir particulier.-Et maintenant tu ressent du plaisir?-Plus que du plaisir…tu m’électrises…-Tu veux voir la mienne?-Oui, Jeremy…A ma grande surprise il défit la ceinture de son pantalon qu’il laissa tomber sur ses chevilles. Je n’en croyais pas mes yeux; son sexe raide comme un gourdin jaillit d’une petite culotte en dentelle noire.-Tu as l’air surpris. Ca te choque ma petite culotte?-Non, c’est trop mignon. Tu portes toujours des culottes de fille sous ton pantalon?-Oui, tous les jours…Il m’arrive aussi de mettre des bas mais je ne voulais pas t’effrayer pour une première fois.-Tu te travestis?-Oui j’adore porter de la lingerie quand je suis seul à la maison.Je refermais mon poignet sur cette colonne de chair vibrante et me collais contre lui de façon à ce que nos deux sexes soient en contact.-Ton côté féminin me plait.-C’est vrai? Tu ne vas pas être déçu…j’adore faire la fille.-Ca te va bien.-C’est mon côté garçon ou mon côté fille qui te plait?-Les deux…Nos sexes huilés de liquide préséminal se frottaient l’un contre l’autre. Jeremy les empoigna et commença à les branler. Je pris ses fesses dans mes mains pour le maintenir collé contre moi. Il se pencha à mon oreille.-Je veux te voir jouir…je veux que tu souilles ma petite culotte…(A suivre)

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın