La nouvelle vie de Benjamin

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Anal

La nouvelle vie de BenjaminChapitre 1 :Tout à commencé un samedi du mois de juin, j’étais dans un centre commercial à regarder ce que je pourrais m’offrir. Cela faisait 3 mois que j’étais au chômage, à 21 ans je n’avais pas de copine, j’habitais seul dans un studio et je ne pouvais pas m’offrir beaucoup de choses.En allant au wc du magasin j’ai remarqué que la porte de secours était cassé, elle ne fermait plus.Le soir une fois dans mon lit j’y ai repensé, j’avais la possibilité de m’introduire dans ce centre commercial par effraction, ce serait une bonne solution pour pouvoir m’habiller et faire d’autre courses sans le moindre frais. C’était décidé, la nuit avait passé et je suis partie au centre commercial où tout c’est dérouler comme prévu, je suis entrée sans faire sonner d’alarmes, j’étais le seul dans le bâtiment et j’avais toute la journée devant moi car c’était fermé toute la journée du dimanche.Je me suis longuement arrêté au rayon des lingeries féminine, je regardais avec émerveillement toutes ces tenues, il y avait des petites culottes en dentelle, des strings, des soutiens gorges de touts les styles et de toutes les couleurs, j’étais bahis firmaları hypnotiser puis j’ai fini par prendre un string rouge en dentelle avec le soutien gorge qui allait avec ainsi qu’un porte jarretelle noir satiné en dentelle, je me suis ensuite diriger dans un autre magasin pour fille ou j’ai enfilé des escarpins noir qui m’allaient à la perfection puis pour finir une jupe mi longue en dentelle noire. Lorsque je me suis vue dans le miroir j’étais excité comme jamais, je voyais le corps d’une femme magnifique, une bosse se formait entre mes jambes, je me suis mis à 4 pattes en me caressant, je fermais les yeux en m’imaginant être une femme en train de se faire tripoter par un homme, je n’avais jamais eu se genre de pensés,Je suis ensuite revenu à la raison, j’ai renfiler mes vêtements par dessus ces fringues de filles, remis mes baskets puis je m’en allait pour partir.C’est là qu’un homme est venu vers moi, il était plutôt grand la quarantaine, noire en costume et plutôt baraqué, sur son badge était écrit directeur, sur le coup j’ai eu très peur, j’ai voulu fuir en courant mais il ne semblais ni en colère ni surpris de me kaçak iddaa voir.-Bonjour, je peut savoir ce que vous faites ici ?-euh…je…euh (j’étais envahi par la peur)-vous vouliez voler mon magasin, je vais appeler la police…-Nan par pitié, je ferais tout ce que vous voudrez-Vraiment tout ?-oui tout ce que vous voulezJe pu apercevoir un léger sourire sur son visage puis il accepta et me demanda de le suivre-tout les dimanche tu viendra travailler pour moiJe faisais un « oui » de la tête par réflexe mais cela ne me dérangeais pas de toute façon car je n’avais pas d’emploi.Nous sommes entrés dans sa voitures puis il m’a dit qu’il m’emmenais à sa maison.-Tu as du travail ?-non je n’ai pas d’emploi et peut d’argent.-Très bien c’est parfaitJ’avais toujours mes dessous de femmes sur moi, camouflé par mon jeans et mon pull, mais j’étais très serré, Nous sommes alors arriver dans une grande propriété, une maison de luxe, ce directeur devait être millionnaire, nous sommes entré par une porte de derrière qui donnait sur une salle de gymnastique, une piscine et un sonna, je ne comprenais pas pourquoi nous étions ici,-si tu travail bien aujourd’hui kaçak bahis je te paierais.-Je dois faire quoi ?- Tu doit profiter de se moment tout simplement, change toi, je vais t’attendre à l’entrée du sonna, prend les vêtements dans le vestiaire.Je ne savais toujours pas ce que je faisais ici, je suis entré dans le vestiaire puis j’ai commencer à me déshabiller, de me voir retirer ma dentelle me faisais bander, j’étais maintenant complètement nue. je jeta un coup d’œil à l’extérieur et j’ai aperçu, le directeur avec un petit slip de bains qui lui moulait son gros pénis, j’étais subjugué par son corps, il avait ce qu’il faut là où il faut, alors que moi j’étais plutôt mince voir même efféminé, je ne réalisais pas que je bandais encore plus fort.En cherchant les vêtements, je ne suis tomber que sur un bikini deux pièce, c’est là que j’ai compris ce qu’il voulait de moi, j’étais à la fois inquiet mais aussi très excité. J’ai enfiler le bikini blanc, j’étais très serré dedans mais en me regardant dans le miroir au fond de la pièce, ce bikini était parfait, de plus j’étais imberbe au niveau du ventre, seul quelques poils pubiens dépassaient du maillot de bain.Je suis sortie du vestiaire tout timide en me dirigeant vers cette homme si bien membré qui me regardais comme si j’étais sa petite princesse.A suivre(commenter si vous avez aimé où si vous voulez la suite)

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın