13de 23: Mère et Fils: une histoire d’

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Amateur

13de 23: Mère et Fils: une histoire d’Chapitre 13 : Martine et maman s’aiment et j’en profite.Maman s’affale bouche ouverte sur Martine et sa chatte remplie de sperme et elle plaque sa propre chatte sur la bouche et la langue de Martine qui n’attend que ça. Sa langue court le long de la fente de Martine, pour laper le sperme qui s’écoule avec sa cyprine abondante.Martine laisse échapper un cri étouffé quand la langue de maman taquine sa chair sensible, mais ses cris sont vite remplacés par le bruit de ses coups de langue lorsqu’elle dévore la chatte de ma mère. Je les regarde avec émerveillement. Ma si jolie maman si sexy et mon ex petite amie toute aussi belle, prennent un plaisir évident dans ce soixante-neuf passionné, chacune buvant et avalant mon sperme mélangé à leur jus intime. Mes yeux parcourent leurs corps ruisselants de sueur, leurs seins pansus frottant leurs estomacs, leurs cuisses pulpeuses enserrant leurs têtes aux cheveux sombres qui se balancent au rythme de leur dégustation. Leurs doigts crochetés sur leur fesses en tirant dessus pour mieux savourer le trésor qui se cache entre leurs lèvres intime et mieux plonger leurs langues entre elles.Des mots obscènes mais tellement excitant dans ces moment-là, commencent à côtoyer les soupirs et gémissements de plaisir que maman et Martine lâchent en se grignotant et en s’aspirant mutuellement.Leurs corps commencent à s’agiter dans un rythme érotique annonciateur de jouissance et les regardant avec convoitise et plaisir, je me demande qui aura son orgasme en premier. Martine se rend la première et ne pouvant continuer, sanglote sous la puissance d’un nouvel orgasme qui lui coupe la parole. Je regarde ses larmes qui coulent sur son visage barbouillé de sperme et quand maman continue de frotter sa langue sur son clito gonflé, elle crie enfin.- AAAAAaaaaaaaahhhhhhhh…OUIIIIIIIIIIiiiiiiiiiii !Puis, Martine se calme un peu et attaque férocement la chatte de maman en emprisonnent de ses lèvres le bouton gonflé de maman. C’est son tour d’avoir son orgasme et cambrant son dos et relevant sa tête des cuisses de Martine elle crie.- OUIIIIIIIII, Oooh, ouiiiiiiiiii…Avec son visage déformé par un rictus jouissif et barbouillé de sperme et de crème de chatte, ma mère ressemble à une icône du plaisir charnel.Maman arrête de trembler et se retournant difficilement, embrasse passionnément Martine avant de dire.- C’est comme dans mes plus beaux rêves érotiques !Maman pousse un soupir et elle caresse le visage de Martine, avant de sécher les larmes de Martine par de petits coups de langue. Je les laisse se câliner et se prélasser dans le rayonnement de leurs ébats lesbiens jusqu’à ce qu’elles se souviennent que je suis là et qu’elles me fassent signe de me joindre à elles.Maman me tire entre elles et nous passons un long moment merveilleux, tout simplement en nous embrassant et en nous caressant. Des pensées érotiques traversent mon esprit quand en embrassant ma mère et Martine, je déguste mon propre sperme à chaque baiser humide et collant.Parfois j’embrasse maman, tantôt je me fais embrasser par Martine et d’autres fois il me semble que l’on s’embrasse tous les trois ensemble, avec cette sensation inhabituelle et captivante de trois langues qui dansent en cœur, et qui me font frissonner. Je prends un plaisir fou à caresser leurs chattes ultra sensibles et frémissantes pour les faire trembler avec quelques répliques orgasmiques sous la pression combinée de mes dents sur leurs tétons gonflés.Petit à petit, maman et Martine retrouvent leur sang-froid et leur respiration normale et nous restons là, dans un fatras de bras et de jambes emmêlés. Nous nous reposons en silence pendant quelques minutes jusqu’à ce que Martine sourit et murmure en laissant courir ses doigts sur ma poitrine.- Sabine, je pense que nous avons réussi à exciter quelqu’un…Maman bahis firmaları se met à rire et frotte aussi ma poitrine jusqu’à ce que ses doigts se réunissent avec ceux de Martine et qu’ils s’enchevêtrent. En regardant vers le bas, maman dit,- J’aime le pouvoir de récupération de ce jeune homme.Elle relève la tête et m’embrasse avant de reporter ses yeux entre mes jambes où ma bite se tient fièrement au garde-à-vous, pleine de vie et de nouveau en forme par les ébats érotique de ma mère et de Martine.Les doigts de Martine glissent vers le bas et chatouillent mon ventre.- Moi j’adore les bites bien dures des jeunes hommes. Et qui va en profiter cette fois ?Maman soupire et répond.- Nous pouvons, peut être… la partager…Et leur regard équivaut à un accord tacite entre elles.J’en soupire de bonheur quand ces deux belles femmes nues embrassent mon corps en descendant doucement vers mon entrejambes. Maman enveloppe de ses doigts ma queue tendue et commence par embrasser le bout de ma bite, mais elle s’arrête et regarde Martine. – Pardonnez mes mauvaises manières. Les invitées en premier, dit maman en ironisant.- Muuummm, vous étés toute excusée ma chère…Et Martine me prend dans sa bouche, sa langue tourne sur mon gland enflé et du prépuce roulé avant de glisser le long de mon pénis, générant une délicieuse sensation dans mon bas ventre.Une sorte de compétition s’installe entre Maman et Martine, chacune démontrant leur capacité de gorge profonde (maman a clairement gagné car elle est beaucoup plus habile et plus familiarisée à prendre ma longueur de bite) et elles comparent leurs différentes techniques. Mais aussi en faisant bien attention de ne pas me laisser jouir trop tôt en s’interrompant et me laissant me calmer en serrant la base de mon sexe, quand il était évident que je suis sur le point de leur cracher mon sperme au visage.Me calmer est vraiment difficile, surtout quand je vois (et surtout que je sens) deux paires de lèvres embrasser mon pénis et deux langues danser autour de ma bite, qui la travaillent souvent en tandem pour partager un baiser tout en me regardant avec plein d’amour dans les yeux.Puis, Martine suce mon gland pendant que maman lèche ma bite et Martine glisse un doigt sur les lèvres de maman. Maman suce aussitôt son doigt, Martine le lui laisse jusqu’à ce qu’il soit brillant et dégoulinant de salive de maman. Ensuite c’est maman qui se joint à elle pour déguster mon gland et Martine glisse son doigt sous mes couilles pour aller sonder mon trou du cul !Lentement, Martine enfonce et remue son doigt lubrifié de salive dans mon cul, me pénétrant jusqu’à ce qu’elle trouve ma prostate.- OOOOHHHH, Non de Dieu !Et sans avertissement, je commence à jouir et j’éjacule de grands jets de sperme dans la bouche de maman et de Martine, éclaboussant leurs lèvres, leurs joues et leurs nez. Martine en roucoule de plaisir et att**** au vol un jet de sperme bien chaud sur sa langue alors qu’elle continue à doigter mon cul. J’ai été surpris d’avoir encore autant de sperme dans mes couilles, mais le petit truc cochon de Martine semble avoir libéré des réserves inconnues de sperme dans mes couilles. Je continue d’arroser maman et Martine jusqu’à ce que leurs figures dégoulinent de mon foutre. Ma bite a une dernière secousse et offre une belle giclée de sperme sur la lèvre inférieure de maman lorsque Martine a soudainement retiré son doigt de mon cul.Je suis anéanti par l’intensité de mon orgasme et je m’écroule sans force sur le lit. Même ma mère est un peu ébahie de ma réaction. Martine, le visage rayonnant malgré des coulées de foutre, dit.- Mon chéri, j’ai l’impression que tu as aimé notre prestation…Maman hoche de la tête et dit d’une voix voilée et pleine de promesse.- Oui, j’ai vu ça ! Il va falloir que je me souvienne de ce petit truc !Je réussi à dire :- Et bien ! Moi je ne suis pas kaçak iddaa prêt d’oublier !En regardant maman et Martine s’embrasser et se lécher mutuellement, je ne peux d’écrire vraiment cette vision érotique de ma mère avec un épais serpentin de mon sperme s’étirant entre sa longue langue et les lèvres de Martine. Chacune lèche et aspire ma crème sur la face de l’autre puis elles partagent leur trésor dans un baiser passionné.Ensuite, tendrement enlacés, Martine ouvre de grands yeux lorsque je lui raconte comment notre histoire d’amour a commencé et que nous dévoilons nos plans plein d’espoir pour l’avenir. Nous avons parlé jusqu’aux premières heures de la nuit et puis nous nous sommes écroulés de fatigue, nos corps entremêlés pour rêver de cette soirée magique.Dans la pénombre du petit matin, je me réveille pour trouver maman et Martine enlacées de nouveau avec passion dans une étreinte saphique poussant des soupirs de plaisir sous leurs léchouilles mutuelles qui les entraînent doucement vers leur orgasme. Maman s’aperçoit de mon réveil et lentement elle tend une main vers moi.Je ne les rejoins pas dans leur jeu de lesbiennes amoureuses car c’est un moment spécial pour maman et Martine, mais je dois leur témoigner ma satisfaction d’assister à leur passion respective. Je tiens la main de maman pendant qu’elle et Martine font l’amour. Par la suite, les deux m’embrassent avant de retomber dans un assoupissement satisfait, m’offrant le goût sucré de chacune avant que le sommeil nous reprenne.De nouveau réveillé, je vois Martine, maintenant habillée, à genoux sur le lit, en train d’embrasser maman. Vision incroyablement érotique de ma mère, sur son lit, les cheveux ébouriffés et les couvertures lui couvrant à peine la taille, et ses seins lourds, légèrement affaissés, bien exposés. Leur baiser se termine et maman se recouche sut le dos.Martine m’embrasse aussi en me donnant un petit coup de langue furtif et me dit.- Il est très tard et il est grand temps que je rentre.- En es-tu bien sûre, Martine ? Nous aimerions pourtant que tu restes avec nous…Dis-je en regardant maman qui me confirme son accord en hochant de la tête.Martine me sourit amoureusement et m’embrasse longuement.- Tu es gentil Dany et je t’aime. Je tiens à te remercier ainsi que ta maman pour la plus belle nuit de ma vie de jeune coquine. Mais, je dois y aller et tu dois t’occuper de ta maman. Tu dois chérir ta mère à chaque instant qu’elle est avec toi avant qu’elle ne rentre chez elle. Puis elle m’embrasse de nouveau, se redresse, et me regarde lorsque que maman se colle à moi pour un gros câlin.- Merci à vous deux d’avoir partagé votre amour avec moi. Dieu a fait les hommes et les femmes pour qu’ils puissent s’aimer et donner leur amour de tant de façons différentes. Je suis fière d’avoir connu l’amour merveilleux que vous partagez comme mère et fils et comme amants amoureux.Maman caresse mon épaule et lui répond.- Tu seras toujours la bienvenue dans le lit de Dany… dans notre lit… à tout moment, Martine.Maman roucoule de plaisir lorsque que je caresse sa chatte et continue.- Depuis ce jour… enfin cette nuit, je vais penser à toi comme si tu étais ma fille… que j’adore…, Martine.Martine frissonne de joie interne et nous regarde avec dans ses yeux brillant une promesse d’amour et de débauche sexuelle.- Merci…Maman.Dit, Martine en rigolant et tirant sa langue pour la passer sur ses lèvres.- Mon dieu, juste le mot maman me fait mouiller ! Je vous aime et prenez soin de vous.Et elle disparaît me laissant avec la femme que j’aime plus que tout.Maman et moi nous câlinons tranquillement pendant un bon moment, savourant cette douce lassitude qui suit un puissant combat amoureux.Enfin, maman brise le silence en demandant,- Mon amour de fils, es-tu d’accord et en harmonie avec Martine et moi après ce que nous avons fait ?Je presse maman kaçak bahis contre moi et la regardant dans les yeux.- Vous voir ensembles, toutes les deux, et vous faire l’amour est la plus belle des choses que je n’ai jamais vues, maman.- Et nous le referons encore ?Je l’embrasse passionnément avant de répondre.- tout ce qui peut te rendre heureuse, maman, je le ferais. Je t’aime et le plus beau cadeau que tu peux me faire c’est de voir ton plaisir sur ton visage quand nous faisons l’amour. Que ce soit juste avec moi ou avec une autre personne de plus qui nous accompagne dans notre passion.Maman paraît enchantée de ma réponse car elle prend ma langue avec la sienne et me roule un patin du tonnerre de dieu. Elle égare ses mains dans le bas de mon corps pour s’apercevoir que ma bite à presque retrouvée toute sa vigueur. Elle me caresse jusqu’à ce que ma bite soit totalement en érection et dressée, et puis elle est monte sur moi, s’abaissant lentement sur ma queue en attente.- Muuummm, je t’aime Dany. Toi et ta belle queue qui me donne tellement de plaisir.Soupire maman qu’en sa chatte enveloppe mon pénis tout dur qui pénètre dans son vagin doux, humide et tellement chaud et s’enfonce entièrement dans son sexe maternel. Ses genoux appuyés contre ma taille, elle se penche en faisant glisser ses gros seins sur ma poitrine et m’embrasse à nouveau.Nous prenons notre temps et faisons l’amour lentement, basculant ensemble nos corps, faisant presque ressortir ma bite à chaque mouvement de sa chatte, pour mieux la sentir frotter sur sa chair si tendre quand elle se laisse retomber en gémissant des mots d’amour. Nous sommes mère et fils, amants maudits par la censure, accouplés dans une union charnelle et érotique qui rend notre coït si unique et spécial. – Baise bien ta maman, Dany. J’aime quand ton pénis entre en moi et repousse ma chair pour se frayer son chemin jusqu’au bout de mon sexe insatiable.Ses mains enlacent mon visage pendant qu’elle exprime son amour et sa passion pour moi. Et j’adore le contact de ses lèvres et de sa langue, alors que sa chatte se resserre autour de ma bite.- Fils, je voudrais que tu sois capable de me baiser à tout moment… halète maman. Même quand je ne suis pas ici.Elle se tortille contre moi en remuant son bassin pour rechercher la meilleure place et pour accueillir au plus profond d’elle ma bite en totale érection.Le cœur de maman bat plus vite et je sens son excitation monter malgré le rythme tranquille de nos ébats amoureux. – Tu pourras faire l’amour quand tu veux avec Martine. Tu pourras la baiser avec ta belle bite, mais tu ne feras que baiser, pas l’amour ! Celle que tu baises avec amour et passion, c’est moi, ta mère, Dany.La chatte de maman s’inonde de cyprine et ma bite baigne dans sa crème chaude et onctueuse car elle approche de l’orgasme. Les baisers de maman sont plus violents et pourtant elle se refuse d’augmenter son rythme pour faire durer cet instant délicieux et i****tueux jusqu’à l’agonie.Maman gémit et me regardant elle ajoute.- Tu baiseras Martine…Aaahhhh,…Mais tu n’exagéreras pas…Garde de l’énergie pour ta maman…Ooohhh…Noël sera bientôt là et maman aura besoin de beaucoup d’amour de son fils et amant.- OOOOohhhhh…La chatte de maman s’affole autour de ma queue et commence à la traire involontairement quand son orgasme commence à éclater. Je geins également de plaisir et je ne peux me retenir d’éjaculer en poussant un cri de bonheur. Mon sperme gicle et inonde le ventre de maman. Ensemble, entre deux gémissements, nous poussons des soupirs de plaisir et crions notre amour l’un pour l’autre dans cet acte i****tueux qui comble nos envies et désirs sexuels.Noël n’est pas loin et les grands changements que nous avons prévu s’approche ainsi que ceux que nous n’avons pas imaginés. Pour le moment seul compte cette étreinte charnelle qui verrouille nos corps, réunissant mère et fils dans cet instant magique de félicité amoureuse pour un homme et une femme. C’est à la fois simple mais tellement complexe pour un fils d’aimer sa mère et de lui faire l’amour.

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın